Pari sportif: statistiques sportives

Les statistiques sportives : le faux ami des parieurs pro ?

Le monde des paris sportifs évolue avec le sport. La plupart des sports sont devenus le terrain de jeu des statisticiens. Tout est contrôlé, évalué, comparé. Cette dérive où d’aucuns diront que cette professionnalisation du sport était réservé aux sports américains : Football Americain – Basket-ball – Baseball – Hockey sur glace. Aujourd’hui, plus rien n'est épargné. Vous me direz pourquoi est ce si négatif ? Et bien parce qu'elle change l'essence de sport collectif en une addition d’individualité et si elle change le sport sur lequel vous pariez, elle va changer votre façon de parier.

Vous trouverez des statistiques sportives de partout. C'est la tendance globale.

Aujourd'hui, l'objectif est de vous décontaminer de cette culture jeu vidéo du sport pour que vous puissiez faire des statistiques sportives un allié et ce sans que vous en deveniez intellectuellement dépendant. Le danger, c'est simplement de devenir dingue et sous prétexte de rationalité échouer dans l'irrationalité la plus grande. Les statistiques, c'est comme le smartphone. Vous pouvez voir le monde à travers, mais il vous manquera l'essentiel.

: Jouez avec les meilleurs bookmakers

Nom du bookmaker
Note des utilisateurs
Bonus de bienvenue
1
4
2166 avis de joueurs Revue d'expert
100% jusqu'à100€ $200 X 5
4
2166 avis de joueurs Revue d'expert
2
4
2108 avis de joueurs Revue d'expert
Parrainage20€ à partager
4
2108 avis de joueurs Revue d'expert
3
4
2151 avis de joueurs Revue d'expert
100% jusqu'à100€ Sans condition!
4
2151 avis de joueurs Revue d'expert
4
4
2150 avis de joueurs Revue d'expert
100% jusqu'à107€ sur 1e pari perdant
4
2150 avis de joueurs Revue d'expert
5
5
2153 avis de joueurs Revue d'expert
100% jusqu'à150€ sur les paris sportifs
5
2153 avis de joueurs Revue d'expert

Les erreurs du parieur sur les statistiques 

La loi des séries ou bien comprendre les probabilités.

C'est le piège. Pourtant, on n'a l'impression de la voir un peu partout comme si elle était l'ombre de la Loi de Murphy. Cette loi n'a jamais été prouvé scientifiquement. Et pourtant contre toute logique mathématique, les spécialistes du sport et ceux qui se font passer pour des pros du paris sportifs, ne font qu'en parler. Lorsque j'entends » « l 'équipe x n'a pas gagné depuis 10 ans dans le stade de y ». Ce fait devrait être pris en compte dans vos paris ? Que dois je penser ? Qu'un vaudou a ensorcelé l’équipe X, mais uniquement dans ce stade ? Que la conjonction des étoiles au-dessus de ma tête influe aussi sur cette pauvre équipe x ? Attention, on essaye toujours de rationaliser, de trouver des explications à l'insondable. Du haut de leurs chaires, ils vont nous expliquer que cela crée un choc psychologique. Comme lorsque un nouvel entraineur arrive... Et si vous les écoutez, vous allez donc jouer sur la série. Vous allez jouer sur quelque chose d’irrationnel et donc faire un pile ou un face.L'Olympique de Marseille n'a pas gagné contre les Girondins à Bordeaux depuis 1977. Donc, il faudrait jouer Bordeaux ? Et bien au final, il y a plus de matchs nuls que de victoire des Girondins de Bordeaux lors des 20 dernières années pour cette rencontre. N'oubliez jamais que chaque match à une histoire indépendante. Et n’écoutez pas les conseils sans les vérifier !

Pour les plus curieux d'entre vous, voici une explication

« [ NDLR]Ce fut le cas en 2005 avec cinq crashs entre le 2 et le 23 août. Plus de 300 victimes en une vingtaine de jours. Cela signifiait-il qu'il y avait un relâchement dans la maintenance des appareils, dans le contrôle aérien, un «cap» fatidique dans le vieillissement des avions ?

Les dix années précédentes, il y a eu environ 20 000 décollages par jour et un accident pour 500 000 vols. La probabilité d'un accident est donc de 1 pour 500 000. La probabilité qu'il y ait 5 crashs en même temps est donc très proche de 0 et donc quasiment impossible. Mais la vraie question est quelle est la probabilité que 5 crashs se produisent sur une période de 22 jours n'importe quand dans l'année. Passons sur les calculs un peu complexes. Le résultat est que la probabilité est de 0,1, soit une «chance» sur 10 d'observer une telle série dans l'année. Ce qui n'est pas négligeable et permet de mettre en cause le hasard. » Publié dans le Figaro du 09/01/2008

Le hasard existe et c'est un fait mathématique. La complexité, c'est que mathématiquement il est impossible à démontrer. Et oui le paris sportifs mène à tout et même à se poser des questions existentielles. Moralité : Mieux vaut croire au hasard que dans la prétendue Loi des séries. Le hasard garanti que vous soyez vigilant pour trouver les bons paramètres et donc les bonnes statistiques pour optimiser vos chances de gains. La réflexion et l’étude sont les seules lois auxquelles vous devez vous vouer.

Les statistiques individuelles 

Revenons donc au football parce que c'est sans doute le sport ou les statistiques ont fait le plus de mal et sont le plus mal gérée par les parieurs et les observateurs. Prenons la grande escroquerie des passes décisives. C'est vraiment la statistique NBA ou jeux vidéos qui n'a rien à faire dans le football et encore moins dans vos paris. D'ailleurs en France, le pari n'est pas disponible, mais nos amis Belges, Suisses et Québecois, sans oublier toute la francophonie peuvent parier dessus selon les législations respectives... Les passes décisives n’étaient même pas compter, il y a 15 ans ? Pourquoi ? Mais parce que cela ne fait pas sens au football. Si le joueur x passe à y qui frappe de 30 mètre dans la lucarne, c'est une passe décisive ? Les buts sur corner, c'est une passe décisive ? Une passe dans la surface ou le joueur doit faire un râteau pour éliminer un adversaire.... Et bien çà dépend de votre pays. L'Opta exclut carrément le concept d'intention » dans son décompte. Et des stats individuelles, vous allez en manger toute la journée. Et si pour vous, c'est la seule façon d'estimer l'importance d'un jouer dans l’équipe, vous allez droit dans le mur. Nous venons à une chose essentielle : REGARDEZ les MATCHS. La vérité est devant vos yeux. Si vous voulez faire une expérience divertissante, mais aussi totalement flippante, il vous suffit de regarder un match et de lire ensuite la revue de presse sur ce match. Vous allez tomber à la renverse. Et l’autre expérience est d’étudier les statistiques d'un match et puis de le regarder. Ainsi vous verrez qu'une équipe à 3 tirs cadrés a pu être moins dangereuse que son adversaire qui en a eu 3 hors cadres. Que les stats de possession n'ont aucun sens.

Les statistiques, alors tout est bon à jeter ?

Absolument pas. Les statistiques déconnectées de la réalité sont à éviter. Celle qui sont le plus importantes, ce sont celles qui vous donnent une idée globale de la forme d'une équipe. A de rare exceptions prêts, il faut regarder un collectif. Est-ce qu'il est à l'aise à domicile, est-ce que sa défense est poreuse, comment joue-t-il contre les grosses écuries. Vous pourrez renter dans l'aspect tactique et vous serrez sur le bon chemin. Elles peuvent vous servir à estimer la forme d'un joueur si vous aimez parier sur un buteur par exemple. Encore, une fois, c'est un indicateur, pas une loi qui s’impose à vous.Il est vrai qu’aujourd’hui, des équipes de milliardaires accaparent tous les talents et sont capables de gagner uniquement sur un éclair d'une star contre les petits. Dans ce cas là, les cotes ne sont pas avantageuses.

En conclusion : les statistiques que vous devez suivre, c'est celle que vous faites quand vous estimez les côtes. La plupart des autres sont utilisées par les professionnels et les entraîneurs, mais sont nocives pour les parieurs débutants. Je vous parlais des Tipsetrs pro. Les statistiques sont pour eux un simple indicateur, comme une météo. Pourtant, la meilleure météo que vous pourrez avoir, c'est en regardant le ciel et pour les parieurs pros, c'est en regardant les matchs. Et les bookmakers alors ? Ils se basent sur les statistiques qui passent dans un algorithme lui-même corrigé par la main humaine. Les bookmakers eux-même ne suivent pas aveuglement les statistiques sportives.

Pari sportif